counter for wordpress

Tribune PS Lys

17 Nov 2014 | Par | Catégorie: Édito

La section PS de Lys-lez-Lannoy a voulu s’exprimer sur les difficultés que ressentent les Lyssois dans cette période animée par les différentes crises qui animent notre pays et notre ville.

La priorité donnée à la Jeunesse fixée lors de la campagne de 2012 demeure intacte. En effet, la mesure annoncée de la fusion du RSA-activité et la Prime pour emploi va dans le sens de la justice sociale et apporte un soutien aux salariés les plus précaires parmi lesquels les jeunes, les femmes et les familles monoparentales. Depuis 2013, 55 000 bourses annuelles de 1 000 euros sont allouées aux étudiants des classes moyennes (dont les revenus des parents sont inférieurs à 33 100 euros par an). 3,7 millions de foyers fiscaux ont pu bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu cette rentrée, parmi eux 1,9 millions en seront totalement exonérés, permettant aux couples concernés de payer 700 euros en moins et aux personnes seules 350 euros en moins. Après l’augmentation de l’allocation rentrée de 25 %, la réforme des rythmes scolaires a permis d’avoir 22 000 enseignants supplémentaires pour la rentrée 2014, de donner la priorité au primaire avec un grand plan du numérique et une réforme des rythmes scolaires. Nos enfants bénéficient désormais de rythmes plus adaptés : cinq matinées favorisant l’apprentissage fondamental (lire, écrire et compter) et des après-midi sont consacrés à des activités culturelles, artistiques et sportives.

Force est de constater qu’à Lys-lez-Lannoy, M. Jeanne et ses amis ont fait le minimum pour l’organisation de la rentrée et la mise en place des temps d’activités périscolaires. L’ancienne majorité avait préparé cette réforme en concertation avec les parents et les instituteurs, il ne restait plus qu’à finaliser le dispositif afin que les deux TAP d’une heure et demie aient lieu en même temps. En plus de mentir aux Lyssois sur le travail effectué par l’ancienne majorité, M. Jeanne peine à démontrer ses compétences tandis que les Lyssois restent sur leur faim. M. Jeanne croit pouvoir échapper aux promesses qu’il a faites en évoquant les difficultés administratives et a le culot de rejeter la faute sur l’ancienne maire et sa majorité. Les Lyssois constatent au quotidien que la mécanique Jeanne ne fonctionne pas et que Lys-lez-Lannoy risque jour après jour de tomber en panne sèche.

Le taux d’insécurité a-t-il diminué depuis l’élection du Maire UDI et de son Premier adjoint UMP ? Les faits de délinquance ont fortement augmenté depuis leur arrivée aux affaires. Pire, certains quartiers où les incidents se multiplient se sont vus être ignorés cruellement par la nouveau maire et ses amis.

L’élan de démocratie participative et de transparence promis a-t-il pu être constaté ? M. Jeanne a fermé la commission finances aux Lyssois, que l’ancienne majorité avait ouverte ; la réunion d’information pour le projet Gutenberg fut un fiasco total. M. Jeanne a surpris les riverains avec un projet sorti de son chapeau, projet qui mécontente les riverains, en a sorti un second indéniablement irréalisable. Son conditionnement pavlovien l’amène à accuser Mme Willoqueaux, pourtant, et les faits sont têtus, rien n’avait été signé par cette dernière.

M. Jeanne a-t-il un projet permettant de dynamiser l’emploi, le commerce et l’économie ? La seule décision concrète dans ces domaines prise par M. Jeanne a été l’instauration d’une taxe à destination des commerçants.

Enfin, nous prenons les Lyssois à témoin et nous demandons solennellement à M. Jeanne de respecter l’environnement de notre ville et de revenir sur la réutilisation de produits chimiques pour l’entretien des parterres de la ville qui empoisonnent les Lyssois et leurs familles. Nous rappelons que l’ancienne majorité avait supprimé l’utilisation de ces produits toxiques.

Dès lors, en matière de sécurité nous soutenons les Lyssois qui demandent à ce que soit renforcée la présence de la police municipale sur le terrain. En matière d’emploi, nous désirons renforcer les équipes et les moyens de la Mission Locale pour un accompagnement dynamique des Lyssois à la recherche d’un emploi, car seul un accompagnement au quotidien dans une démarche dynamique donne des résultats. Enfin pour la problématique du logement, nous demandons à ce que le chantier Stein soit redynamisé afin d’offrir le plus rapidement possible les logements attendus par les Lyssois. Nous souhaitons également inviter les habitants à créer un groupe de concertation afin qu’ils participent au projet de politique de la ville et à la problématique de l’habitat social lancé au niveau métropolitain mais qui concerne notre ville et nos quartiers.

Mots clés: ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :